Jeune, vieux, entre-deux

Tous les goûts sont dans la nature, non ? Certains préfèrent les jeunes, d’autres les vieux. Pour les indécis, il y a également les entre-deux ! Vincent Moscato, en fin connaisseur de l’affinage du Cantal, est mis au défi par M.Laffont, expert en affinage.

Cantal jeune

Une croûte fine gris-blanc qui couvre une pâte couleur ivoire, c’est le Cantal Jeune qui diffuse sa saveur fraîche, douce et lactée. En fait le favori des enfants qui aiment son léger arrière goût de noisette et de vanille.

Cantal Entre-deux

Une croûte boutonnée et dorée, une texture souple, le Cantal Entre-deux restitue les parfums de l’univers végétal des pâturages. Ses arômes de beurre et de crème s’intensifiant à partir de 3 mois d’affinage, c’est alors que le Cantal Entre-deux révèle pleinement sa personnalité.

Cantal Vieux

Une croûte épaisse abrite une pâte plus foncée, parfois friable, le Cantal Vieux est sans conteste le Cantal des connaisseurs et épicuriens. Son séjour de plus de 8 mois en cave l’enrichit d’odeurs poivrées et épicées persistantes pour un caractère affirmé et assumé.

Jeune, vieux, entre-deux